\"Accueil\"






UniversitySurf.net
Votre portail e-Learning


CultureMATH
ENSup. et Minist. EN

Séminaire MaMuX
Mathématiques, musique et relat ions avec d'autres disciplines











|Définitions, exemples| |Construction, programmes| |Graphes et hypergraphes| |Pavages infinis ou mixtes ou circulaires|

Page suivante

Pavages rythmiques parfaits I

Les lecteurs de l'article de Jean-Paul Delahaye « La musique mathématique de Tom Johnson », N 325 novembre 2004 de la revue Pour la Science et aussi de l'article N 329 à paraître en mars 2005, « La délicate géométrie du carré », trouveront ici des compléments sur les pavages rythmiques parfaits du compositeur Tom Johnson.

Premier exemple de pavage rythmique parfait





Les 24 billes de l'image ci-dessus sont de 8 couleurs différentes.
Chaque couleur se retrouve sur 3 billes
Les trois billes d'une même couleur sont régulièrement espacées : la distance entre la première et la deuxième est égale à la distance entre la deuxième et la troisième bille. (Les billes rouges de l'image sont espacées de 2, les jaunes de 3 et les mauves de 7 etc.)
Deux groupes de deux couleurs différentes n'utilisent pas les mêmes écartements.


Définition

Un pavage rythmique parfait d'ordre k et de dimension n est une suite finie de k*n termes entiers telle que
chaque entier de 0 à n-1 inclus est égal à exactement k termes de la suite,
les rangs de ces k termes égaux forment une progression arithmétique
les raisons de ces progressions sont toutes différentes.

On peut aussi le définir comme une partition des premiers k*n naturels en n parties de k éléments régulièrement espacés, de raisons ou espacements tous différents.

Notations

Suite d'entiers

L'image ci-dessus représente un pavage rythmique parfait d'ordre 3 et de dimension 8 que l'on peut écrire :
(0, 1, 2, 3, 4, 3, 5, 3, 0, 4, 1, 6, 2, 5, 4, 7, 0, 6, 7, 1, 5, 7, 2, 6)
qui est une suite finie de 3*8 = 24 entiers compris entre 0 et 7 (mis à la place des huit couleurs de la figure).
On pourrait sans inconvénient utiliser les lettres de l'alphabet pour écrire le même pavage :
A B C D E D F D A E B G C F E H A G H B F H C G

Partition

En relevant les positions dans le pavage d'un même terme on obtient une partition de {0, 1, ..., 23} par les huit sous-ensembles :
{0, 8, 16}, {1, 10, 19}, {2, 12, 22}, {3, 5, 7}, {4, 9, 14}, {6, 13, 20}, {11, 17, 23}, {15, 18, 21}
Rangés dans l'ordre croissant, les éléments de chaque ensemble forment une suite arithmétique (voir ci-dessous).

Suites arithmétiques

On pourrait donc aussi bien écrire les les progressions arithmétiques suivantes :
(0, 8, 16), (1, 10, 19), (2, 12, 22), (3, 5, 7), (4, 9, 14), (6, 13, 20), (11, 17, 23), (15, 18, 21)

La première progression (0, 8, 16) donne les trois positions du nombre 0 (ou de la lettre A) dans le pavage. De même (3, 5, 7) donne les positions du nombre 3 (ou de la lettre D).
On vérifie que la suite croissante 3, 5, 7 est une progression arithmétique de trois termes en calculant les différences 5-3 et 7-5, toutes deux égales à la valeur 2 qui est la raison de cette progression.
Les raisons des huit progressions sont, dans l'ordre, 8, 9, 10, 2, 5, 7, 6, 3, elles sont toutes différentes. Il suffit de connaître ces huit nombres, dans l'ordre, (et la longueur des progressions) pour reconstituer le pavage.


k    Raisons      



Exemples

Couples

Lorsque k=2, la suite A060963 de N.J.A. Sloane donne les nombre de partitions des 2n premiers naturels, c.-à-d. des p. r. p. d'ordre 2 jusqu'à n=6.
On peut prolonger cette suite en calculant les termes jusqu'au rang n=13 :
1, 1, 5, 29, 145, 957, 8397, 85169, 944221, 11639417, 160699437, 2430145085, 39776366397
(les 39776366397 pavages de rang 13 ont effectivement été construits par le programme, ce qui a pris un certain temps !)
On peut bien évidemment construire des pavages de dimensions n bien plus élevées. Le petit morceau de musique ci-dessous correspond à n=508. Chacune de ses 508 combinaisons de 3 notes (trois voix) est joué deux fois à des intervalles de temps tous différents.
 

Triplets

Le compositeur Tom Johnson a appelé « pavages rythmiques parfaits » les pavages qu'il a trouvé (Lecture delivered at MaMuX meeting, IRCAM, January 24, 2004 Perfect Rhythmic Tilings). Ces pavages emploient des progressions arithmétiques de longueur k=2 ou k=3 et de raisons différentes. Tom Johnson les a utilisés dans ses compositions musicales : Tilework.

n=10 k=3

Ce pavage de 10 triplets est
0 1 2 3 1 4 5 1 3 2 6 7 0 3 4 7 2 5 6 7 8 8 8 4 0 9 6 9 5 9

Quadruplets

  Premier pavage rythmique parfait non trivial d'ordre 4.


Pavage rythmique parfait d'ordre 4


n=15 k=4

Les deux seuls pavages rythmiques parfaits de 60 points sont le pavage

0 1 2 3 4 5 3 0 6 3 7 8 3 4 0 7 2 5 9 1 7 0 4 6 10 7 9 8 11 5 2 4 11 12 9 10 11 1 6 12 11 5 9 8 2 12 10 13 13 13 13 12 14 6 14 1 14 10 14 8

représenté sur l'image ci-dessus et le pavage symétrique
n=15 k=4


0 1 2 1 3 1 4 1 5 6 6 6 6 2 5 7 0 8 9 10 5 4 3 10 2 8 5 10 11 7 9 10 0 8 12 2 4 11 13 12 3 8 9 7 12 13 11 14 0 12 14 4 13 14 9 11 14 7 3 13

Un pavage de 27x4 = 108 points est donné ci-dessous



Ce pavage est

0 1 2 3 4 5 6 0 6 1 6 7 6 2 0 8 9 1 5 10 11 0 12 13 2 1 14 4 13 7 15 5 8 13 16 2 17 3 13 18 9 19 12 16 5 15 11 7 10 8 4 14 16 18 20 17 21 21 21 21 15 16 12 19 9 7 8 18 22 23 20 3 11 4 17 15 14 10 24 23 22 18 12 25 24 19 20 25 9 23 24 25 22 17 26 25 24 26 11 23 26 14 20 26 22 3 10 19

Un autre mode de représentation des pavages rythmiques utilise des segments de droites et permet d'illustrer la définition par les propriétés géométriques de la figure obtenue.

Le pavage (n=23, k=4)
0 1 2 3 4 5 6 7 2 8 9 10 11 3 2 0 12 13 14 12 2 5 12 3 9 12 8 15 1 4 0 11 6 3 10 7 16 5 9 13 16 17 14 8 16 0 17 15 16 18 11 17 9 5 4 1 17 10 6 19 8 13 18 7 20 21 14 15 19 11 22 20 22 21 22 18 22 19 20 4 10 21 1 13 6 20 19 15 18 21 14 7

est représenté par la figure




Sur cette figure, les quatre lignes horizontales coupent les vingt-trois segments en quatre points (deux extrémités et deux points intermédiaires). Les abscisses des quatre points d'intersections donnent les quadruplets d'un pavage rythmique parfait d'ordre 4.
On vérifie assez facilement que :
Les quadruplets sont en progression arithmétique car les quatre droites horizontales sont régulièrement espacées.
Les raisons des progressions arithmétiques sont toutes diffférentes car les orientations sont toutes distinctes.
Tous les naturels plus petits que k*n = 4*24 se trouvent dans une progression unique, on peut en effet vérifier sur la figure que deux points d'intersection ne sont jamais à la verticale l'un de l'autre.

Un pavage rythmique parfait de taille 40x4 :

n=40 k=4


0 1 2 3 4 5 5 5 5 6 7 8 9 7 10 11 7 12 13 7 14 15 16 17 18 3 16 8 19 20 16 21 6 22 16 23 17 24 9 2 25 20 0 8 1 26 11 3 18 17 14 4 13 20 24 6 21 15 10 8 19 22 17 12 9 20 27 28 29 3 23 24 18 30 26 28 2 11 6 25 14 21 31 28 0 27 13 1 24 22 9 28 19 15 30 29 18 31 4 32 33 34 10 26 27 23 21 35 11 12 14 34 31 2 33 30 35 22 25 32 13 34 29 27 19 35 0 31 33 15 1 34 26 36 35 37 30 38 36 32 23 37 33 36 38 4 10 37 36 29 39 38 39 37 39 12 39 25 38 32
(Les 40 progressions sont numérotées de 0 à 39).

Quintuplets ou plus

De n=2 jusqu'à n=27, il n'y a pas de pavage rythmique parfait par des quintuplets.
Quelques essais, utilisant diverses méthodes et en particulier des algorithmes de recherche de cliques (voir plus loin), n'ont pas permis pour l'instant d'obtenir de pavages rythmiques parfaits d'ordres 5 ou plus.

Liens

Tom Johnson - Harmonies mathématiques Dessins et musique -
Exposition accompagnée d'une conférence/concert Tom Johnson, compositeur-pianiste -
ATELIER DE LA MAIN D'OR - 9 passage de la Main d'Or - 75011 Paris - Metro Ledru-Rollin - RESERVATION CONSEILLEE au 01 48 06 89 29 ou rebecca.tepfer@gmail.com
le jeudi 19 avril 2007 à 20h

Pour la Science Articles de Jean-Paul Delahaye dans les numéros de novembre 2004 et de mars 2005. (Pour la Science est l'édition française de Scientific American).
Tiling the Line in Theory and in Practice   Tom Johnson
A Perfect Rhythmic Tiling Of QUADRUPLETS   by Lara PUDWELL and Shalosh B. EKHAD (Doron Zeilberger's computer).
Clique - Implementations   The Stony Brook Algorithm Repository Steven S. Skiena
Stas Busygin's NP-Completeness Page
InterTools -- Max Clique   R. Battiti and M. Protasi.
nmclique from Matula and Johri
A Journey through Intersection Graph County   Erich Prisner
Créer soi-même une sonnerie pour son mobile   Jean-Marc Gimenez - Micro Hebdo N'achetez plus de sonneries pour votre mobile ! Avec votre PC, vous pouvez en créer une gratuitement et unique en son genre. Voici comment faire.

Page suivante

|Définitions, exemples| |Construction, programmes| |Graphes et hypergraphes| |Pavages infinis ou mixtes ou circulaires|














Pour un premier contact, écrivez-moi en utilisant ce formulaire.
Les correspondances suivantes pourront se faire par messagerie électronique.

© (Copyright) Jean-Paul Davalan 2002-2006




J-P. Liens Th. des Jeux liens Location maison vacances Île Balanec Bretagne Jeux de Nim et autres